Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Communiqué - 15 novembre 2010

L'héritage de Jeannine Guillevin Wood
le parcours singulier d'une femme d'exception

[couverture: L'héritage de Jeannine Guillevin Wood... par Jacques Hamelin]

Montréal, le 15 novembre 2010: La maison d'Éditions Francine Breton est heureuse d'annoncer la publication du livre L'héritage de Jeannine Guillevin-Wood, le récit étonnant d'une femme que rien ne préparait à la gestion d'entreprise mais qui, forcée par les circonstances, est parvenue à créer une société de distribution d'envergure internationale.

Née dans un quartier modeste de Montréal au tournant de la crise économique des années '30, Jeannine Lacroix est devenue orpheline de père à l'âge de 4 ans. De séjours en orphelinat à la fréquentation d'écoles qui ne parvenaient pas à stimuler sa créativité, la petite Jeannine avait néanmoins un sens inné de l'organisation, une habilité remarquable à entretenir son réseau d'amies et nourrissait le rêve de beaucoup d'adolescentes de son âge: se marier et avoir beaucoup d'enfants.

Mais le hasard en a voulu autrement. À la suite du décès de son époux, mère d'une fille de 15 ans, Jeannine Guillevin est confrontée à un sérieux dilemme: vendre à rabais le petit commerce hérité de son conjoint ou prendre la barre de la modeste entreprise en misant sur le support d'une vingtaine d'employés qui se seraient retrouvés sans emplois.

Au début des années '60, le milieu des affaires n'a rien de féminin. Bien au contraire. Et le discours féministe n'a pas tellement d'écho dans une société qui se remet tant bien que mal d'une période de «grande noirceur» où, forts de leurs complicités, l'état et le clergé n'avaient que faire du droit des femmes, encore moins de leur épanouissement, surtout pas dans le milieu des affaires.

Jeannine Guillevin allait devenir l'exception qui confirmait la règle. Consciente de ses limites, mais aussi bien déterminée à réussir, l'héritière du magasin d'appareils électriques F. X. Guillevin s'entoure de conseillers chevronnés. Elle se les associe, les consulte, les écoute et, poussée par son intuition, prendra des décisions que d'aucuns qualifieront d'audacieuses.

De remue-ménage administratifs en acquisitions bien ciblées, le petit commerce deviendra grand. Des partenariats seront négociés, des succursales seront implantées d'un bout à l'autre du pays, un mode de gestion collégiale est encouragé... Jeannine Guillevin Wood sera choisie entrepreneure canadienne de l'année en 1984.

Le récit que fait le journaliste Jacques Hamelin de ce cheminement personnel, de cette réussite professionnelle, est captivant, d'autant plus que la principale intéressée n'a jamais tenu à se poser en modèle. Les nombreux témoignages de ceux et celles qui ont entouré Jeannine illustrent néanmoins de façon éloquente que sous des dehors simples et modestes, elle était dotée d'une intelligence et d'un flair remarquables.

~~~~

Avis aux intéressés-es: Le livre L'héritage de Jeannine Guillevin Wood est disponible dans toutes les bonnes librairies.

Pour renseignements complémentaires, veuillez communiquer avec les Éditions Francine Breton à Montréal au 514-737-0558.

- 30 -