Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Communiqué - 8 novembre 2011

La réalisatrice de L'Illusion tranquille, Joanne Marcotte, lance son essai politique «Pour en finir avec le Gouvernemaman»

[couverture: Pour en finir avec le Gouvernemaman par Joanne Marcotte]

Québec, le 8 novembre 2011: C'est ce soir à Québec et demain soir à Montréal que Joanne Marcotte donne suite à son documentaire politique L'Illusion tranquille (2006) en lançant son essai Pour en finir avec le Gouvernemaman.

«Cinq ans jour pour jour après le lancement de L'Illusion tranquille, je constate que le Québec peine à bouger. Pire, la situation s'est détériorée et nous baignons de plus en plus dans une culture de l'endettement, de la facilité et dans le confort du no-fault», constate l'auteure.

Devant ses invités regroupés au Restaurant La Pointe des Amériques à Sainte-Foy, Joanne Marcotte partage l'état de ses réflexions et s'interroge plus que jamais sur la volonté des Québécois à véritablement corriger les fondations du modèle québécois.

«Ce qui est requis est profond, et pour un temps, je vous avouerai que je croyais qu'il suffisait d'un changement de politique publique - et de classe politique - pour que le Québec puisse se redresser», confie-t-elle. «Je réalise aujourd'hui que je m'illusionnais à nouveau. Ce dont nous avons besoin n'est pas seulement un changement politique ni de politiciens, mais un changement culturel. L'état est nu!», conclut-elle.

Après avoir déploré ce qu'elle appelle «la pathologie de l'autodiagnostic» et la culture de la dépendance et de l'infantilisation, l'auteure croit qu'il est maintenant temps que les citoyens retrouvent leur liberté et se réapproprient leurs responsabilités.

«Je crois que nous en avons soupé de la girouette déboussolée et du politiquement correct. En clair, le vide conceptuel doit cesser et nous sommes en droit d'exiger de nos dirigeants des énoncés de vision clairs et un leadership de convictions et de principes.»

Selon cette cofondatrice du mouvement Réseau Liberté-Québec, ce ne sont pas de simples réformes administratives ou techno-bureaucratiques qui redresseront le Québec mais bien la redécouverte d'un libéralisme humaniste et des vertus d'une démocratie libérale qui en appelle au sens du devoir des individus, des institutions et des élus.

Détentrice d'un baccalauréat en informatique de génie de l'Université Laval, Joanne Marcotte s'est fait connaître en 2006 lorsqu'elle réalise le documentaire politique L'Illusion tranquille. En 2007, elle participe, à titre de vice-présidente, au Comité Claude Castonguay sur le financement du système de santé québécois. Cofondatrice du Réseau Liberté-Québec en 2010, Joanne partage depuis 2009 sa lecture de l'actualité politique sur son blogue «La politique québécoise... autrement».

~~~~

Pour en finir avec le Gouvernemaman est disponible en consultant le blogue de l'auteure. L'ouvrage est distribué en librairie par les Messageries de Presse Benjamin Inc. Vous pouvez également le commander à partir du site Internet de l'Éditeur en remplissant le bon de commande en ligne. Pour renseignements complémentaires, communiquez avec les Éditions Francine Breton à Montréal au 514-737-0558.

- 30 -