Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Ma vie est belle

Extrait de l'article publié dans...

Montréal Campus, Journal étudiant de l'UQAM - Le 1 février 2000

Ma vie est belle
par Emily Brunton

Des gens ordinaires choisissent de se mettre à nu pour mieux glisser leurs souvenirs sous la couverture de leur livre. Aujourd'hui, nul besoin d'avoir une existence mouvementée pour avoir sa propre biographie. Quand les petites vies font couler beaucoup d'encre!

Les Céline Dion de ce monde n'ont qu'à bien se tenir: Leur biographie pourrait bientôt côtoyer sur les rayons des librairies les mémoires du plombier du coin ou de l'ex-enseignante à la retraite. La dernière activité à la page, surtout chez les gens âgés, est de s'improviser écrivain et de coucher sur papiers leurs souvenirs pour la postérité. Des programmes sont mis sur pied pour supporter ces plumes débutantes et une maison d'édition loue les services d'auteurs expérimentés pour ficeler leur récit. Véritable thérapie pour certains, legs familial pour les autres, tenir sa vie entre ses mains est désormais accessible à tous. Naissance d'une nouvelle industrie de best-sellers?

Pas s'il faut en croire Francine Breton, propriétaire des Éditions Francine Breton: Mes clients-auteurs font écrire leur livre pour leurs proches, pour enrichir le patrimoine familial. L'argent n'est pas le but visé par l'écriture de leur vie, même si certaines personnes décident de distribuer leur livre dans les librairies, assure celle qui offre la chance à de parfaits inconnus de voir leur nom figurer sur la page couverture de leur livre. Fondée en 1996, cette maison d'édition compte une vingtaine d'écrivains publics et une équipe de correcteurs, de graphistes, de traducteurs et d'illustrateurs. Tous s'emploient à faire de la vie quotidienne des gens des «success story». Ce n'est pas parce que quelqu'un n'a pas vécu sa vie sous les projecteurs qu'il n'a rien d'intéressant à raconter, soutient Louise Sarrasin, qui travaille présentement à écrire la vie d'un homme décédé. Il faut trouver l'angle intéressant et un style qui convient au client. pour la suite de l'entrevue