Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Affronter la violence

Article publié dans...

Relations - Juin 2007

Affronter la violence
par André Beauchamp

Voici un très beau petit livre qui risque de passer inaperçu et qui pourtant mérite un détour. L'auteur, Jean-Guy Bruneau, est aujourd'hui psychologue à l'âge de la retraite (il est né en 1934). Le 22 février 1964, jeune frère du Sacré-Coeur, enseignant au collège Makungika en République démocratique du Congo (appelé, de 1971 à 1997, le Zaïre) il est victime d'une attaque de rebelles reliés à Pierre Mulele, leader nationaliste d'extrême gauche, disciple de Patrice Lumumba.

Le livre comprend deux grandes sections: le récit des événements et la guérison psychique de l'auteur. Le récit des événements et la guérison psychique de l'auteur. Le récit est à la fois sobre et poignant et retrace avec beaucoup de précision l'attaque du collège St-Louis par des rebelles, les retards et les hésitations des militaires mandatés par l'ONU, la veulerie des uns et des autres, le déferlement de la violence, la détresse des victimes. Deux religieux sont tués. Blessé, l'auteur assiste un collègue plus sévèrement touché. Les deux survivront en feignant être morts dans une mare de sang.

Une fois rescapé et revenu au Québec, Jean-Guy Bruneau quitte la communauté, se marie et devient psychologue. Il fonctionne normalement et a, pourrait-on dire, intégré son passé. En 1987, une petite émeute au Centre d'accueil Vert-Pré d'Huberdeau le replonge dans la violence et lui fait revivre tout le trauma de 1964. Il entreprend donc une thérapie et parvient à un nouveau stade de sérénité.

Il se pense guéri. Mais un grave conflit avec un ami intime le ramène à nouveau, en 2004, dans une angoisse si profonde qu'on pense à une défaillance cardiaque. Jean-Guy Bruneau commence alors une seconde thérapie, celle-là selon la méthode EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) mise au point par la psychologue Francine Chapiro. Jean-Guy Bruneau doit retourner au coeur de son angoisse, celle des événements de 1964 mais plus loin encore dans sa tendre enfance pour dénouer sa peur et réapprendre à vivre.

C'est un très beau récit de guérison pour toutes les personnes - et elles sont si nombreuses - qui ont dû affronter la violence. L'auteur ne s'attarde pas beaucoup à la méthode de traitement psychologique. Il montre toutefois un parcours, une marche ininterrompue vers la vérité et la lumière qui intègre à la fois sagesse spirituelle et informations scientifiques contemporaines.

Un livre sans prétention, mais plein d'espoir que je recommande vivement aux personnes que la peur étouffe certains soirs. N'est-ce pas chacun de nous?