Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Témoignages

L'héritage de Jeannine Guillevin Wood
par Jeannine Guillevin Wood

Voici quelques témoignages venant de lecteurs qui ont été inspirés par ce livre. Lisez aussi les commentaires de nos auteurs qui partagent leur succès avec la réalisation de leurs oeuvres.

Serge: Là où je voyais des obstacles, elle y voyait des défis. Je lui rappelais que Guillevin n'était pas un nom connu dans le grand public. Ce n'était pas Brault et Martineau, le détaillant de meubles bien connu. à cela, elle rétorquait que son public était composé de maîtres électriciens et qu'elle voulait se rapprocher d'eux. [SERGE SAUCIER, président et chef de la direction de Raymond Chabot Grant Thornton], Extrait, p. 63

Lucien: Madame, en 1965, vous avez été appelée à assurer la responsabilité de Guillevin et Fils. C'était une époque où l'expression «femme d'affaires» était non seulement inconnue, mais également incongrue. Vous avez remédié, Mme Guillevin Wood, à cette omission avec un argument, de la compétence, et un résultat, la réussite. L'entreprise s'appelle maintenant Guillevin International. La deuxième plus grande distributrice de matériel électrique au Canada. En 90, vous étiez désignée parmi les personnalités de la décennie dans le domaine des affaires. Aujourd'hui, nous saluons en vous la pionnière, l'une des Québécoises qui non seulement a contribué au développement économique du Québec mais qui a, par son exemple, ouvert la voie à une richesse encore plus grande, les femmes entrepreneures. [LUCIEN BOUCHARD, Premier ministre du Québec. Remise de l'Ordre national du Québec]. Extrait, p. 71.

Henri-Paul: On connaît tous des gens qui avaient plus au départ, mais qui ont fait moins. On en connaît aussi qui avaient tout pour réussir et qui ont réussi de façon remarquable. Mais il est rare de rencontrer des gens qui avaient peu et qui ont réussi des choses exceptionnelles. [HENRI-PAUL ROUSSEAU, Corporation Financière Power], extrait, p. 162.

Soeur Claire: Pour moi, Jeannine Guillevin Wood était un modèle, une leader naturelle, une visionnaire. Pour Sacré-Coeur, son apport financier et personnel a été remarquable. Elle était convaincue de la cause qu'elle avait épousée et pouvait se faire très convaincante auprès des donateurs potentiels. [SOEUR CLAIRE, de la congrégation des Soeurs de la Providence et présidente du conseil d'administration de l'Hôpital du Sacré-Coeur à l'époque], extrait: p. 168.

Pour nous faire parvenir votre propre témoignage sur ce livre, n'hésitez pas à nous joindre.