Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Témoignages

On est bien, hein maman?
par Carole Thibault

Voici quelques témoignages venant de lecteurs qui ont été inspirés par ce livre. Lisez aussi les commentaires de nos auteurs qui partagent leur succès avec la réalisation de leurs oeuvres.

Lucie: Comment ne pas être complètement abasourdie, la nouvelle tombe: c'est un cancer. Ça arrive, bien oui, mais pas à MA meilleure amie. Les médecins ont dit: neuf mois à vivre... Et quatre ans de montagnes russes plus tard, elle lui a miraculeusement «survécu». Revivez les hauts, les bas et les «hauts le coeur» racontés par une ex-patiente, «impatiente de guérir»! Une tranche de vie qui donne réellement le goût d'aiguiller ses priorités et surtout d'apprécier chaque jour comme un merveilleux cadeau.

Papa et maman: Carole est née en Abitibi et vient d'une lignée de pionniers du Nord qui avaient la foi, la détermination, le courage et l'espoir d'être capable de traverser les épreuves pour survivre malgré tout. Les médecins lui avaient dit que son cancer était en phase terminale et que la science médicale ne pouvait plus rien pour elle. Carole, tout comme nous, n'a pas accepté ce diagnostic parce qu'elle avait deux enfants et la ferme intention de les voir grandir... Aujourd'hui en rémission et par son récit souvent humoristique, elle veut donner espoir à tous ceux et celles qui ont reçu un diagnostic aussi sévère, leur dire qu'avec beaucoup d'amour et l'appui de son entourage ainsi que l'espoir en ses forces intérieures, on peut faire des miracles. BRAVO à notre petite championne Carole, ta famille et tes amis seront toujours là pour te soutenir et pour t'aimer.

Muriel: Carole est une battante courageuse, efficace, généreuse, rêveuse, amoureuse, entière, sans compromis. D'où tient-elle sa force et sa détermination? Dans l'amour! L'amour qu'elle reçoit et donne à sa famille, ses enfants, ses amis-es. Son écriture est vive; les situations dramatiques sont relatées avec humour. Du début à la fin, son souffle nous entraîne à constater, encore une fois, le pouvoir que nous avons de changer les choses. Merci Carole de ce partage.

Nicole: Carole, tu es une très bonne conteuse. La manière dont tu décris les faits et les événements donne un rythme soutenu à ton récit. Je l'ai lu rapidement (trois séances de lecture en quatre jours seulement) parce que tu as le don de tenir le lecteur en haleine. J'ai beaucoup aimé les passages où tu décris de toutes petites choses du quotidien. Exemple: quand tu es allée te balancer dans un parc... la petite paille qui dépassait du sable et ce qu'elle t'a inspiré, etc. L'humour que tu as mis dans ton texte est franchement réussi. Les dialogues que tu rapportes entre toi et tes deux fils sont touchants et tellement rafraîchissants! En tant que personne atteinte du cancer moi aussi, je me suis reconnue à plusieurs reprises dans tes descriptions (les examens, les salles d'attente, les traitements, les nausées (!), la grande fatigue, le manque d'énergie, nos attentes et nos déceptions...). La section sur ton voyage à Paris (avec Louise et ta mère) et la section du saut en parachute ont un effet très «punché» relativement au fait qu'un «entourage aimant» est déterminant pour le moral et l'énergie d'une personne atteinte. à deux reprises, lors de ma lecture, j'ai pleuré. Mais ce que je retiens en bout de ligne, c'est effectivement un grand message d'espoir. Mission accomplie! En terminant, avec ce que j'ai appris sur eux en lisant ton texte, je peux te dire que j'ai bien hôte de rencontrer tes parents, Édouard et Louis. Quelle belle famille tu as! Bravo pour cette belle réalisation! Considères-tu ton texte un peu comme ton troisième bébé?

Marie: Très chère Carole, ton livre m'a passionnée, je me suis laissé emporter par les émotions, j'ai enfin pu pleurer, car j'ai trouvé dans tes écris mon parcours du combattant, j'ai surtout apprécié que tu dises haut et fort qu'il n'y a pas que le cancer du sein qui existe, il faut médiatiser tous les cancers, tu as raison. Je me suis reconnue aussi face à mon oncologue à qui j'ai l'impression de parler chinois et qui me fait attendre trois heures dans une salle d'attente bondée et qui passe cinq minutes avec moi... J'ai aussi reçu les séances de chimio, j'ai tout remis en mémoire et cela m'a permis avec TES mots de comprendre MA douleur et de me libérer enfin... les rayons et ses brûlures dont j'ai encore les marques, je me suis surprise à rire sur les tatouages: le fameux... celui qui est entre les seins pas centré hi hi... j'ai le même... J'ai adorée ta façon de mettre tes douleurs en mots, je souhaite que ton livre aide les femmes a comprendre leur maladie et moi aussi je ne connais PAS le mot rémission, JE SUIS GUÉRIE et j'ai une super amie écrivaine qui me donne encore plus envie de voir les petits nuages s'en aller et je viens d'enterrer ma petite roche blanche à la fin de ton livre. Big bisous. (Marie Jadé).

Colette: Bonjour Carole, merci d'avoir partagé avec nous un bout de votre vie. J'ai acheté et lu votre livre, captivant et très émouvant, la suite vous dira pourquoi... Je suis une grand-maman de trois petits-fils (12 et 9 ans et le petit dernier 18 mois.) J'ai trois fils et deux belles-filles dont une souffre de cancer depuis plus d'un an. Elle l'a appris le 23 déc. 2005. Le foie, les poumons et les intestins étaient touchés. En janvier 2006, on lui a dit que la maladie était généralisée... hospitalisation... traitements... etc. Christine est une femme forte, ne fume pas, peu d'alcool, mange santé et sportive (enseigne l'éducation physique au secondaire). Tout pour être en santé. Elle a une volonté de fer et un moral d'acier et veut du temps avec ses enfants: deux garçons de neuf et douze ans. Elle combat très courageusement la maladie avec notre fils et leurs enfants. Tous ont une force et un courage exceptionnels et exemplaires. Nous prions et demandons sa parfaite guérison, nos amis, la parenté et des religieuses, tous unis dans la prière. Félicitations pour vos beaux enfants, votre immense courage, votre guérison et pour l'espoir donné par votre témoignage. Je vous souhaite une parfaite santé pour toujours. Merveilleuse année 2007! Soyez assurée de mes prières, amitiés, Colette

Sarah: Merci beaucoup de m'avoir remis ton livre hier. J'ai débuté ma lecture hier soir et il est déjà presque terminé. C'est vraiment très touchant et bien écrit. Félicitations et WOW! Tu es un exemple de détermination et de courage.

Anne-Marie: Bonjour Carole, Je suis l'ex-conjointe de ton collègue Sylvain Collette, la maman de Camille. Je t'écris suite à la lecture de ton livre, que j'ai acheté par l'entremise de Sylvain. On ne se connaît pas mais Sylvain m'a souvent parlé de toi au cours des années, et en lisant ton livre, j'ai pu me remémorer ce qu'il m'a raconté, ce que tu as traversé mais aussi tous ces gestes d'amitié que tu décris si bien et qui m'ont émue! Je tenais simplement à te dire que ton récit m'a beaucoup touchée. Je l'ai trouvé très sincère, très «vrai». L'humour que tu as su y glisser lui donne un caractère très "personnel" qui nous le rend encore plus intéressant. Le récit est captivant et se lit d'un trait. Bravo! Je salue ton courage, celui de traverser la maladie, celui de la raconter de cette façon, celui de rendre hommage à ceux qui ont été près de toi pendant ces moments difficiles. Bon succès avec ton livre et bonne chance... Sincèrement [Anne-Marie Pierrot, avocate, Directrice Secrétariat corporatif, Loto-Québec et filiales].

Laurette: J'ai lu ton livre d'une traite tellement il est intéressant et bien écrit. Dès la page 58, tu m'avais déjà fait pleurer deux fois. Ton livre m'a apporté énormément, tant du côté technique de l'administration des médicaments, du côté des effets secondaires que du côté psychologique. Ce livre est arrivé à point dans ma vie car actuellement mon fils de 30 ans, qui a trois enfants, a un cancer de la plèvre du poumon, il a été opéré le 13 avril (...) et ses traitements de chimio doivent débuter le 30 mai, puis suivis de radiothérapie. Il a choisi le traitement le plus drastique. Ton livre m'a donné du courage et va m'aider à le comprendre et je vais tenter, tout comme ta mère, de lui apporter tout le support dont lui et sa conjointe ont besoin. Je te trouve extrêmement courageuse et généreuse de partager cela avec nous. Bonne chance et conserve ton sens de l'humour. Bravo et Merci.

Pour nous faire parvenir votre propre témoignage sur ce livre, n'hésitez pas à nous joindre.