Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Témoignages

Plume, un jour je volerai
par Anne-Marie Hénault

Voici quelques témoignages venant de lecteurs qui ont été inspirés par ce livre. Lisez aussi les commentaires de nos auteurs qui partagent leur succès avec la réalisation de leurs oeuvres.

Christine: Wow! Je viens de terminer la lecture de «Plume, un jour je volerai». Je me sens bouleversée! En fait, l'histoire de Béatrice à quelques exceptions près, pourrait être la mienne... et en parcourant ces pages, j'ai l'impression que l'auteure - que je ne connais pas - est en train de raconter mon histoire! C'est un peu «freak» au début, mais j'ai aussi beaucoup appris! Merci Anne-Marie.

Murielle: Ce que j'ai aimé du livre d'Anne-Marie Hénault, c'est la vérité qui émanait des propos de Béatrice, son héroïne. Aussi jeune soit-elle, Béatrice est un de ces êtres que je n'oublierai jamais. Plume, un jour je volerai est un récit qui mérite d'être lu, qu'on ait souffert d'un trouble alimentaire ou pas. Qu'on soit homme ou femme, jeune ou moins jeune. Il témoigne du parcours que nous avons tous vécu, de cette quête individuelle vers notre grande vérité personnelle. Nous avons tous une quête à accomplir, un chemin à franchir pour se rapprocher de l'essence même de notre être. Béatrice, comme nous tous, s'est brûlé les ailes... mais a fait le choix de réapprendre, un jour, à voler. Elle croyait être ce qu'elle n'était pas, mais c'est dans les échecs qu'elle a vécus qu'elle s'est confirmée par rapport à elle-même. Ce ne sont pas les réussites qui nous façonnent, mais plutôt les échecs que nous assumons. Merci, Béatrice, de l'avoir si tôt compris. Bien à toi.

Laurence: J'ai souffert d'anorexie durant mon adolescence et jamais je n'aurais cru me reconnaître autant dans le récit d'Anne-Marie Hénault. J'ai lu énormément sur le sujet, mais ce qui m'a plu le plus dans Plume, un jour je volerai, c'est la proximité qui m'unissait à l'auteure. Anne-Marie Hénault est l'un des rares auteurs a avoir publié si tôt un livre. Je me suis immédiatement sentie interpellée par ce que je lisais car je savais qu'elle comprenait les enjeux avec lesquels j'ai à vivre aujourd'hui, maintenant que je dois retourner dans un monde qui, après tant d'années de séparation, me semble inconnu. Anne-Marie et moi sommes toutes deux de la même génération et elle est l'exemple ultime de ce que je peux accomplir. Non, ce n'est pas un rêve! J'ai vingt ans et Anne-Marie m'a prouvé que toutes ces années passées au loin ne m'empêchaient pas de retourner auprès des miens pour témoigner de mon expérience. Ce livre m'a fait réaliser que je n'étais pas si anormale dans mon anormalité. Je me suis, pour la première fois, sentie comprise. Grâce à la petite Béatrice, je ne me sens plus aussi différente des autres. Juste assez pour être moi! En fait, je crois que c'est ce que je recherchais dans toutes mes lectures. Étais-je la seule sur la planéte Terre à avoir vécu pareil enfer? Non, d'autres sont passées par là. Et ces autres sont là, Anne-Marie et Béatrice par exemple, me prouvent qu'on peut réapprendre à vivre et à être heureux. Merci.

Alexandre: Lorsque j'ai vu ma copine lire le livre de mademoiselle Hénault, j'avoue que je n'était pas, à prime abord, des plus attirés. Plutôt, je croyais que ce livre était pour les filles et que je n'y trouverais aucun intérêt. C'est ma copine qui m'a incité à lire Plume, un jour je volerai parce que, pour elle, l'histoire de Béatrice lui faisait penser à la sienne (ma copine souffre actuellement d'anorexie). Donc, c'est un vendredi soir que tout a commencé. Je devais sortir entre copains, mais comme il me restait quelques heures à attendre, j'ai entamé le journal de Béatrice. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'entendit le téléphone sonner! C'était un ami qui m'appelait pour m'indiquer mon retard à notre rendez-vous. Je n'ai eu d'autre choix que de m'excuser auprès de lui. Je devais terminer ma lecture. En fait, ce soir-là, je l'ai passé sans mes copains, auprès de Béatrice et pour ma copine. J'ai toujours eu de la difficulté à comprendre pourquoi il était si dur pour elle de se sortir de son trouble. Pour moi, on guérissait de son anorexie en mangeant, point final. Et c'est après avoir fermé mon livre, aux petites heures du matin, que j'ai enfin compris toute la complexité des troubles alimentaires. Je remercie Anne-Marie d'avoir si bien su aider les anorexiques tout comme leur entourage. Enfin, j'ai eu accès à de vraies pensées d'anorexiques. Celles qu'elles ne nous disent jamais, celles qui les rongent de l'intérieur. Qui plus est, les quelques pages d'informations sur comment aider un ou une anorexique, à la toute fin du livre, sont très pertinentes. Elles m'ont permis de maximiser mon aide et mon support auprès de ma copine. Je recommande ce livre à tous les parents, amis, ou chums (et blondes aussi...) d'anorexiques. Vous ne savez pas à quel point ce petit bouquin peut être utile pour ceux qui voudraient comprendre tout l'univers qui se cache derrière le mot anorexie.

Pour nous faire parvenir votre propre témoignage sur ce livre, n'hésitez pas à nous joindre.