Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Témoignages

Un arrêt en plein vol
par Thérèse Desjardins

Voici quelques témoignages venant de lecteurs qui ont été inspirés par ce livre. Lisez aussi les commentaires de nos auteurs qui partagent leur succès avec la réalisation de leurs oeuvres.

Alex: Ma rencontre avec Normand d'hier à aujourd'hui Un jour où je suis allongé sur mon lit dans l'attente que l'on vienne me lever pour m'asseoir dans mon fauteuil afin que je puisse participer à mes traitements quotidiens de réadaptation, un homme se présente à l'entrée de ma chambre, c'était le préposé à l'ascenseur, il s'appelait Rosaire. Il entre dans ma chambre et me demande si j'aimerais rencontrer un ex-joueur de hockey de la LNH qui, tout comme moi, avait subi un accident lors d'une partie et qui est venu à l'Institut de Réadaptation de Montréal pour faire sa réadaptation. Après quelques secondes de réflexion, je lui ai répondu: bien sûr, c'est qui? Normand Léveillé des Bruins de Boston. Rapidement, j'ai répliqué: Pas vrai, pas le numéro 19 des Bruins! Moi qui collectionnais les cartes de hockey à 10 ou 11 ans, je me rappelle d'avoir la carte de Normand. Rosaire me dit donc: "Parfait Alexandre je vais organiser une visite." (...) Je suis très fier de te connaître Normand, tu es toujours de bonne humeur, taquin à tes heures, être ton ami c'est facile, comment pourrais-je t'oublier, je suis vraiment privilégié de t'avoir rencontré, tu es une personne formidable!

Christian: Normand était un grand sportif, très compétitif Un de mes plaisirs, c'est d'être allé voir jouer Normand quand il était dans la Ligue de hockey junior majeur... J'assistais à tous les matchs qui se jouaient à une distance raisonnable de Montréal. Je le revois sur la glace, il patinait penché et son lancer était comme un boulet de canon. On entendait la foule murmurer dans les estrades. Il était souvent comparé à Yvan Cournoyer, à cause de sa taille et de la force de son lancer. On le comparait aussi à Mike Bossy, originaire lui aussi du quartier Villeray, comme lui, il était un marqueur naturel. Et leur entraîneur commun m'avait dit «Normand va aller encore plus loin que Mike Bossy.»

Pierre: Hommage à un fonceur C'est avec un peu de gêne et en même temps du bonheur que j'ai la chance de t'écrire ces quelques lignes pour te dire merci pour tout ce que tu as fait pour nous, les personnes à mobilité réduite, que ce soit physiquement ou intellectuellement. Tu es notre grand gagnant de la «Normand Académie». Nous sommes plusieurs centaines de campeurs à avoir eu la chance de faire un ou plusieurs séjours au Centre Normand Léveillé grâce à ton initiative et à ton rêve de pouvoir donner la chance à nous, les personnes différentes, de nous prouver que nous pouvions aussi bien fonctionner dans un environnement dit «normal» sans avoir à subir les préjudices ou les sarcasmes des personnes dites «normales». Seule une personne comme toi, qui malheureusement, a dû traverser les dures étapes d'un «maudit accident» qui vient tout d'un coup complètement changer nos vies du jour au lendemain, peut nous comprendre. à un moment, nous sommes en haut de la montagne pour nous retrouver au bas de cette dernière en un clin d'oeil. Tu as aussi connu les pleurs et grincements de dents pour essayer de nous relever, et notre entêtement à vouloir passer par-dessus toutes les embûches, pour vouloir reprendre notre place.

Jocelyne: Né vedette, devenu hérosNormand est un homme engagé qui, né vedette, est devenu un héros pour tous les gens qui le côtoient. Dès son premier contact, dès son premier regard, on peut lire dans ses yeux une détermination et une joie de vivre communicatrice. Il est une source d'inspiration. Il est toujours à l'écoute des gens et s'assure que ces derniers soient bien entourés. Personne ne peut être indifférent à cet homme qui sème autour de lui tant de joie et de bonheur. Il sait apprécier les gens et la nouvelle vie qui s'offre à lui. Normand, tu as été et tu es pour moi un éveil à l'essentiel de la vie: l'être et non le paraître. Je me sens privilégiée de t'avoir rencontré.

Jean: Sa plus grande réussite, c'est d'avoir survécu à ce drame...À titre d'entraîneur adjoint chez les Bruins de Boston, j'ai eu à m'occuper directement de Normand Léveillé. Il était certainement l'un des meilleurs jeunes joueurs à être repêché par les Bruins. C'était un jeune homme tranquille et sérieux, totalement voué au jeu de hockey et au développement de son grand talent. Au commencement de sa seconde année, Normand était le meilleur compteur de l'équipe des Bruins. On aimait le voir jouer. La tragédie l'a frappé et a brisé son rêve, laissant sa famille, ses coéquipiers et même tous ses fans de Boston tenter d'imaginer les sommets qu'il aurait pu atteindre dans le hockey. Pourtant sa plus grande réussite, c'est d'avoir survécu à ce drame et de s'être recréé une vie à la hauteur de lui-même.

Bob: Pour moi, le plus grand sera toujours Normand Léveillé... J'ai connu Normand Léveillé comme un jeune homme à ses débuts dans la LNH et je suis convaincu qu'il serait rapidement devenu une des grandes vedettes de l'époque... mais ce n'est pas pour cette raison que Normand a toute mon admiration aujourd'hui. C'est pour la façon qu'il a encore une autre fois surmonté un autre obstacle qui s'est présenté devant lui... son accident et ses limitations physiques. Avec l'aide de sa famille pour qui j'ai une pensée spéciale pour l'épreuve que le destin leur a infligé et le courage qu'ils ont donnés à Normand, il a encore une autre fois surmonté ce coup cruel dans sa jeune vie pour défier tous les pronostiqués des médecins et devenir le merveilleux jeune homme qu'il est aujourd'hui. Il est dévoué à des gens qui sont handicapés et profite de ce que la vie lui offre... pas facile pour quelqu'un qui a connu l'argent, la gloire et l'adulation d'un athlète professionnel. Enfin, j'ai eu la chance et l'honneur de travailler avec des vrais... les Mario Lemieux, Wayne Gretzky, Steve Yzerman, José Théodore pour n'en nommer que quelques-uns. Ils ont tous mon plus grand respect et admiration... mais pour moi, le plus grand sera toujours Normand Léveillé.

Pour nous faire parvenir votre propre témoignage sur ce livre, n'hésitez pas à nous joindre.