Logo - les Éditions Francine Breton - Pour un livre sur le récit de votre vie.

[image: plume]Communiqué - 11 octobre 2000

François A. Gouin publie son premier polar...

[couverture: Le masque de l'amour, par François A. Gouin]

Montréal, le 11 octobre 2000: Le masque de l'amour raconte l'histoire d'une femme qui plongée dans un univers d'hommes, avait tôt fait de constater la prédominance de la culture machiste dans le monde des affaires. Elle ne s'attendait à aucun passe-droit. Sa jeunesse et son adolescence passées avec une bande de garçons l'avaient bien «dressée»: elle avait partagà leurs jeux, s'était chamaillée avec eux, apprenant rapidement qu'un garçon, même un garçon manqué comme elle, devait refouler ses sentiments et ne jamais pleurer. Son tempérament belliqueux l'avait servie à maintes reprises pour s'affirmer et se tirer de certains mauvais pas. Elle avait su utiliser ses poings aussi bien que la virulence de ses paroles pour affronter ses compagnons de jeux, et cette aptitude à faire face à l'adversité lui était restée.

François A. Gouin est comptable agréé et syndic de faillite. Après une carrière de vingt-cinq ans, il prenait une année sabbatique pour s'adonner à la réécriture de ses premiers romans et pour les peaufiner. Coauteur d'une réflexion sur l'équilibre personnel intitulé évitez le Burn-Out et trouvez l'équilibre, aux éditions de Mortagne, en 1990 et auteur d'un premier roman, Le mirage d'une passion, publié en octobre 1999, il mise cette fois sur la trame humaine pour rehausser une intrigue déjà bien ficelée.

Le masque de l'amour lève le voile sur l'étonnante histoire de maître Françoise Vincent, personnage très présent dans le premier roman de François A. Gouin, Le mirage d'une passion.

Alors que, selon la formule consacrée, tous souhaitent trouver le conjoint idéal, avoir de beaux enfants et vivre heureux, maître Françoise Vincent fait des affaires d'or par suite de l'effritement de cette utopie: la séparation, le divorce. Son expertise l'empêchera-t-elle toutefois de goûter à sa propre médecine? Éric Lesage était parvenu, croyait-il, à reproduire une vie heureuse. Il réalise que le bonheur se réplique difficilement et que l'argent fausse les règles du «jeu» de l'amour. Le divorce qui les réunit doit surmonter les apparences trompeuses de la violence conjugale, de la supercherie, de la fraude et... d'un passé qui n'aura pu, malgré tout, être effacé.

Le public est invité à rencontrer l'auteur au Salon du livre qui se tiendra à Montréal, du 16 au 19 novembre au kiosque de Raffin. Les heures de la séance de signature seront indiquées dans le catalogue du Salon.

Pour plus d'information sur l'événement et sur nos services, communiquez avec les Éditions Francine Breton à Montréal au 514-737-0558.

- 30 -